Test Nickelodeon All-Star Brawl

Nickelodeon All-Star Brawl vient d’atterrir sur toutes les plateformes. Le jeu est développé par Ludosity & Fair Play Labs et édité par Game Mill. Attendu comme une alternative au mastodonte Super Smash Bros. Ultimate de Nintendo, Nickelodeon All-Star Brawl ose le pari fou de s’aventurer sur un terrain ne laissant aucune place à la concurrence.

Salut Nintendo, Bonjour Bob l’éponge

Je pense qu’avant de débattre de la qualité du jeu de Nickelodeon lors de ce test, il est nécessaire de faire un travail très profond d’abandon sur ce qu’on connait d’un jeu de combat à la Smash. Cette philosophie est d’autant plus importante lorsque Super Smash a constitué notre point d’accroche ultime dans cet univers depuis sa parution sur Nintendo 64. Vous l’avez compris, c’est complètement mon cas, et même si je n’ai jamais été le plus grand joueur de SSB de mon état, les jeux de Nintendo ont toujours constitué un rendez-vous immanquable. Si cette date à cocher dans mon agenda était une évidence, la raison était tout simplement que la composante du fun a toujours été immédiate avec la licence phare de la firme nipponne. De plus, l’apprentissage et le plaisir de progresser dans les SSB parvenaient constamment à se faire avec limpidité, à tel point qu’au bout d’un moment, même si l’impression de stagner pouvait exister, le plaisir restait intact.

Ce préambule me semble nécessaire, car Nickelodeon All-Star Brawl demande un réel effort d’oubli vis-à-vis de son ainée (la touche de saut se fait uniquement avec Y sur Nintendo Switch ou triangle sur PlayStation) . Les réflexes acquis lors des nombreuses années à jouer à SSB se matérialisent comme une habitude néfaste à l’apprentissage du nouveau jeu de Nickelodeon. De ce fait, les premières heures de jeu sur ce nouveau jeu de combat se relèvent laborieuses pour les joueurs de Smash, où à peu près tout et n’importe quoi se prête à la mauvaise foi. L’impression de se retrouver avec un horrible ersatz de mauvaise qualité sera à coup sûr le chemin que prendra votre avis. En résumé, oubliez tout de SSB, sinon vous ne profiterez pas de ce jeu n’ayant rien d’autre qu’à offrir que du fun à l’état brut. (pour le moment)

À la conquête de la Fan-base Nickelodeon

Un des points forts de ce Nickelodeon All-Star Brawl se situe dans son roster faisant la part belle aux dessins animés d’aujourd’hui et d’hier. En se positionnant de la sorte, les développeurs parviennent à parler aux adolescents comme aux jeunes (parfois vieux) adultes que nous sommes. Des tortues Ninja au plus récent Ben10, impossible qu’un père et son/sa gamin(e) ne trouvent pas son bonheur au moment de choisir avec qui se bastonner la gueule.

 

Test Nickelodeon All-Star Brawl
Le menu des personnages sur Switch en portable

Malheureusement, la quantité de personnages est vraiment insuffisante. Au nombre de 20, j’aurai vraiment aimé retrouver plusieurs personnages d’un même univers, et non pas une sélection. Pourquoi Leonardo aurait-il plus sa place que Raphaël finalement ? Évidemment, la composante du temps de développement constitue probablement la réponse. D’ailleurs, je n’ai aucun doute quant à l’agrandissement du « roster » lors des prochains mois, tant le puits de possibilité est immense. L’avantage d’un si petit nombre de départ permet d’éviter des clones de mouvement et la palette d’action des personnages se trouve à être unique.

Du côté du gameplay, une fois la décision de ne pas s’embourber dans une comparaison inopportune avec SSB, Nickelodeon All-Star Brawl réussit à tenir la tête hors de l’eau grâce à des affrontements originaux. Je note tout de même un réel manque de punch et de retour sur les coups. En plus de ce côté moue du genou, le jeu de Nickelodeon souffre d’un sérieux problème de Hitbox. Il n’est pas rare de penser avoir complètement raté sa cible pour constater la frame d’après, que vous avez finalement bien atteint votre ennemi. Ce manque de précision peut vite devenir rageant, ce qui ne laisse aucune place à l’esprit esportif de certaines personnes. De toute manière, pour l’instant le jeu ne se destine clairement pas à cette fonction et vise un public plus relax.

Très chiche en contenu, le jeu mérite d’obtenir une belle quantité de mise à jour afin d’étoffer l’ensemble. C’est simple, j’ai très vite eu l’impression de faire le tour du jeu de combat. À part la possibilité d’essayer les autres personnages afin de connaitre lequel correspond à votre manière de jouer, on tourne finalement vite en rond. Si vous êtes du genre à vouloir maitriser votre perso préféré, All-Star Brawl propose une bonne quantité de lecture afin de connaître les points forts et autres joyeusetés de votre comparse de combat. Je ne vais pas vous mentir, j’aurai préféré apprendre ça dans un mode entrainement mieux géré. Car actuellement, le mode libre ne permet pas grand-chose. Les aficionados comprendront rapidement que le système de combat est plutôt complet et que si le jeu parvient à prendre une bonne  direction, il sera bien plus compétitif que maintenant.

Test Nickelodeon All-Star Brawl

Notons également que le jeu ne bénéficie d’aucun doublage. Dommage, j’aurai vraiment aimé entendre les voix de mes acteurs préférés à l’œuvre.

Switch ou rien

Alors que je vous bassine depuis le début de cet article de ne pas comparer l’incomparable, mon esprit étriqué n’a pas pu s’empêcher de s’arranger pour obtenir une version Switch du jeu. Beh oui, ça me semblait évident qu’un jeu de la sorte, comme SSB, devait se jouer sur une Switch.

Et d’emblée, je peux vous dire que la version Switch dégouline d’aliasing en mode potable, surtout dans les menus où les contours débordent sur un escalier de pixel. Ce n’est pas très beau, mais on ne peut pas dire non plus que ça empêche de profiter du titre. Car mis à part ça, l’ensemble reste vif et nerveux. Au final, la planète commence à s’y habituer, mais oui, la version Switch est clairement en retard techniquement.

3

En Bref

Dans son état actuel, Nickelodeon All-Star Brawl manque de contenu. De nouveaux personnages, des nouvelles arènes, ainsi que des doublages ( en VF s’il vous plait) donneraient au jeu une bien meilleure durée de vie. J’espère vraiment que les nouveaux contenus et autres rééquilibrages arriveront très rapidement, car dans les faits, Nickelodeon All-Star Braw aligne de belles promesses et mériterait de durer dans le temps (pour peu qu’on accepte de ne pas avoir en main un concurrent direct à Super Smash Bros.) .

Découvre mon test de Eastward sur Nintendo Switch

Découvre mon test de Tales of Arise sur PS5

Laisser un commentaire